forumphilo

Forum dédié à la philosophie et à l'aide aux devoirs (dissertations et commentaires de textes).


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Est-il possible de nier l'existence du temps?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bonjour à tous. Je vient de recevoir le corrigé de ma dissertation de philosophie sur le sujet : "Est-il possible de nier l'existence du temp". J'ai obtenu la note 0 ... Sur ce prétexte mon professeur n'a même pas pris la peine de me donner le corrigé du devoir. J'aimerais le refaire mais je n'ai plus le courage de repartir à zéro tout seul.
Je vous serez très reconnaissant de bien vouloir me faire le corrigé du sujet ou alors un plan détaillé.
Cordialement.

Voir le profil de l'utilisateur

Prof


Admin
Bonjour,

Zéro ? Qu’avez-vous fait exactement pour obtenir une telle note ?
En tous cas c’est l’occasion pour vous de montrer à votre professeur que vous êtes motivé et que vous voulez progresser.
C’est un sujet difficile. Je suppose que vous avez déjà eu un cours sur le temps et l’existence. Vous y reporter pourra être utile.

Ceci dit, commençons pas regarder ce sujet.
Le temps se définit comme le milieu dans lequel se succèdent les événements. C’est dans le temps que les événements se succèdent comme passés, présents ou futurs.
L’existence désigne le fait d’être.

Venons en au sujet : « Est-il possible de nier l'existence du temps ? » : sérieusement, vous en pensez quoi ? Vous avez une montre sur vous, ou vous regardez l’heure sur un téléphone portable, sur un PC ? Oui ? Mais alors pourquoi si vous niez le temps ?
Vous avez peur d’être en retard ? Pourquoi, si vous niez l’existence du temps, comment pourriez vous être en retard ?
Ce que je veux vous faire comprendre c’est le caractère étrange de la question qui vous est posée. Pourquoi nier le temps alors qu’on agit, vit, pense… en tenant compte du temps qui passe.

Cette question est aussi ancienne que la philosophie. Déjà Socrate et Platon ont rencontré ce problème. Ce qui existe meurt. Je mourrai. Vous mourrez. Et pourtant, il y a des choses qui ne meurent pas. La justice. La morale, l’idée d’humanité ou l’idée d’Homme (au sens où on parle de droit de l’Homme). Le sage est celui qui est capable de regarder les idées, de regarder ce qui est éternel, universel. Celui qui est capable de ne pas en rester à la surface des choses (c'est-à-dire à ce qui passe, ce qui est changeant) à la vérité du moment (qui changera comme la mode). Il y a donc d’un coté l’homme ordinaire englué dans le temps et, de l’autre, le sage qui est capable de nier le temps, c'est-à-dire d’atteindre le monde réel, celui des idées universelles et éternelles. C’est pourquoi « les vrais philosophes s’exercent à mourir ». Cela ne veut pas dire qu’ils se suicident ou qu’ils se laissent mourir, cela signifie qu’ils s’entraînent ne plus penser sur le mode temporel (comme le vivant ordinaire) mais sur le mode éternel. Nier l’existence du temps, c’est adopter une démarche éthique sur le monde, c’est cheminer vers la sagesse et voir le monde tel qu’il est réellement (idéal, universel, éternel, un) et non comme il semble être au premier abord (changeant, multiple, temporel…). Ce qui nous apparaît au premier abord est comme l’ombre sur un mur : il est une image du réel mais non le réel lui-même. Le philosophe est celui qui voit le réel au-delà des ombres.

Comprendre le sujet comme une question d'ordre éthique plutôt que comme une thèse physique n'est qu'une approche possible du sujet. Il y a d’autres démarches. Mais comprenez-vous déjà ces points ?

Voir le profil de l'utilisateur http://forumphilo.forumactif.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum