forumphilo

Forum dédié à la philosophie et à l'aide aux devoirs (dissertations et commentaires de textes).


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

commentaire sur Nietzsche et le travail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

bonsoir à tous,
je vous expose mon problème,j'ai un commentaire de texte à faire sur un texte de Nietzche sur le travail,et je ne sais pas dans quel direction partir ni même quel plan je pourrais adopter,
c'est pourquoi je demande de l'aide(des idees,des pistes,des plans ...,enfin tout ce qui peut m'aider),et si possible des aides assez explicite(je suis en term S et pas trés doué en philo)

voila le texte:

Nietzsche : sur la glorification du travail

Dans la glorification du "travail", dans les infatigables discours sur la "bénédiction du travail", je vois la même arrière pensée que dans les louanges adressées aux actes impersonnels et utiles à tous : à savoir la peur de tout ce qui est individuel. Au fond, ce qu’on sent aujourd’hui, à la vue du travail – on vise toujours sous ce nom le dur labeur du matin au soir -, qu’un tel travail constitue la meilleure des polices, qu’il tient chacun en bride et s’entend à entraver puissamment le développement de la raison, des désirs, du goût de l’indépendance. Car il consume une extraordinaire quantité de force nerveuse et la soustrait à la réflexion, à la méditation, à la rêverie, aux soucis, à l’amour et à la haine, il présente constamment à la vue un but mesquin et assure des satisfactions faciles et régulières. Ainsi une société où l’on travaille dur en permanence aura davantage de sécurité : et l’on adore aujourd’hui la sécurité comme la divinité suprême.

merci à ceux qui m'aideront

Voir le profil de l'utilisateur

Prof


Admin
Bonjour,

La question est de savoir ce que vous comprenez du texte et ce que vous ne comprenez pas.

Ici Nietzsche développe une théorie du travail très négative, comme l'instrument politique qui permet d'obtenir la sécurité. Aujourd'hui on dirait qu'un taux de chômage trop élevé conduit à une augmentation de la délinquance. "Remettre le pays au travail" c'est donc un moyen de faire baisser l'insécurité. Vouys le voyez, ce texte de Nietzsche est d'actualité.
Je disais que la vision de Nietzsche sur le travail est très négative. Pourquoi ? Parce que pour lui, le travail ne remplit se rôle de "sécurisation" qu'en niant l'individu, en l'empêchant de penser, de désirer...
Là je ne fait qu'expliquer très grossièrement le texte.

Est-ce que vous avez encore des difficultés ?


Voir le profil de l'utilisateur http://forumphilo.forumactif.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum