forumphilo

Forum dédié à la philosophie et à l'aide aux devoirs (dissertations et commentaires de textes).


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Pourquoi refuse t-on la conscience a l'animal ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

bonsoir,ma prof m'a donner une question a propos de ce sujet :

Une question du type:"pourquoi refuse t il de me prêter sa voiture?" admet deux style de réponses?a)avec une raison objective ("parce que je n'est pas mon permis") et b) une raison subjective("parce qu'il n'a pas confiance en moi ")
Dites quel type de réponse (a ou b) l'énoncé appelle et pourquoi?

Et donc je bloque réellement sur cette question , un peu d'aide ne serai pas de refus

Merci d'avance Very Happy 

Voir le profil de l'utilisateur

Prof


Admin
Bonjour,

Je crois que la réponse (a) est possible de même que la réponse (b). Ou plutôt, pour être plus précis, on trouve dans l'histoire des auteurs qui vont défendre l'une et d'autre qui vont défendre l'autre.

Pour Descartes par exemple on doit refuser la conscience à l'animal pour une raison objective (réponse a) car pour lui, l'animal n'a pas, scientifiquement parlant, de conscience. Il n'est qu'un corps.

Le problème ici c'est que les sciences ont évolué, notamment la biologie. Et elles tendent à démontrer que la frontière homme/animal est plus complexe. Les chimpanzés bonobos par exemple développe de nombreux points communs avec l'homme et on ne voit pas toujours très bien au nom de quoi on refuserait de reconnaître qu'ils ont une conscience.
Et pourtant nous continuons à refuser la conscience à l'animal. Pourquoi ? La réponse est peut-être liée au fait que, contrairement à Descartes, nous refusons cette conscience pour des raisons subjectives (réponse b). Nous ne voulons pas admettre que les animaux ont une conscience car nous exploitons, mangeons (...) les animaux.

Si nous admettions l'idée que les animaux ont une conscience, nous admettrions du même coup que nous faisons des expérimentations sur des êtres conscients et que nous mangeons des être conscients. Ce qui pose un problème moral.
Peut-être qu'actuellement nous refusons la conscience à l'animal pour une raison subjective : celle de ne pas avoir à nous poser un problème moral qu'on ne sait pas ou qu'on ne veut pas résoudre.



Est-ce que vous y voyez plus clair ?

Voir le profil de l'utilisateur http://forumphilo.forumactif.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum