forumphilo

Forum dédié à la philosophie et à l'aide aux devoirs (dissertations et commentaires de textes).


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Commentaire de texte sur une extrait de "L'énergie spirituelle" de Berson :(

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bonjour,je suis actuellement en Terminale S et je débute la philosophie. J'ai un commentaire de texte à faire,mais je n'y arrive pas du tout,j'ai lu et relu le texte des dizaines de fois,mais je ne le comprends pas et je n'arrive pas à en dégager les informations principales. Je suis complètement perdue Sad . Je vous mets en-dessous l'extrait de l'oeuvre:

"Celui qui pourrait regarder à l’intérieur d’un cerveau en pleine activité, suivre le va-et-vient des atomes et interpréter tout ce qu’ils font, celui-là saurait sans doute quelque chose de ce qui se passe dans l’esprit, mais il n’en saurait que peu de chose. Il en connaîtrait tout juste ce qui est exprimable en gestes, attitudes et mouvements du corps, ce que l’état d’âme contient d’action en voie d’accom­plissement, ou simplement naissante : le reste lui échapperait. Il serait, vis-à-vis des pensées et des sentiments qui se déroulent à l’intérieur de la con­science, dans la situation du spectateur qui voit distinctement tout ce que les acteurs font sur la scène, mais n’entend pas un mot de ce qu’ils disent. Sans doute, le va-et-vient des acteurs, leurs gestes et leurs attitudes, ont leur raison d’être dans la pièce qu’ils jouent ; et si nous connaissons le texte, nous pouvons prévoir à peu près le geste ; mais la réciproque n’est pas vraie, et la connaissance des gestes ne nous renseigne que fort peu sur la pièce, parce qu’il y a beaucoup plus dans une fine comédie que les mouvements par lesquels on la scande. Ainsi, je crois que si notre science du mécanisme cérébral était parfaite, et parfaite aussi notre psychologie, nous pourrions deviner ce qui se passe dans le cerveau pour un état d’âme déterminé ; mais l’opération inverse serait impossible, parce que nous aurions le choix, pour un même état du cerveau, entre une foule d’états d’âme différents, également appropriés. Je ne dis pas, notez-le bien, qu’un état d’âme quelconque puisse correspondre à un état cérébral donné : posez le cadre, vous n’y placerez pas n’importe quel tableau : le cadre détermine quelque chose du tableau en éliminant par avance tous ceux qui n’ont pas la même forme et la même dimension ; mais, pourvu que la forme et la dimension y soient, le tableau entrera dans le cadre. Ainsi pour le cerveau et la conscience. Pourvu que les actions relativement simples — gestes, attitudes, mouvements — en lesquels se dégraderait un état d’âme com­plexe, soient bien celles que le cerveau prépare, l’état mental s’insérera exacte­ment dans l’état cérébral ; mais il y a une multitude de tableaux différents qui tiendraient aussi bien dans ce cadre ; et par conséquent le cerveau ne déter­mine pas la pensée ; et par conséquent la pensée, en grande partie du moins, est indépendante du cerveau."

Merci d'avance,j'ai vraiment besoin d'aide

Voir le profil de l'utilisateur

Prof


Admin
Bonjour,

Ce texte est difficile, surtout pour un premier devoir.
L'extrait est consacré à la question du rapport entre cerveau et pensée. La pensée vient-elle du cerveau, ou bien y a-t-il plus que de la mécanique cérébrale dans la pensée ?
La thèse de Bergson est que "la pensée, en grande partie du moins, est indépendante du cerveau". C'est une thèse qui est éloignée de la manière dont on envisage habituellement les choses. Nombreuses sont les émissions de télévision ou les articles de magazines qui présentent de l'imagerie cérébrale en expliquant que les individus pensent de telle ou telle manière parce que telle zone du cerveau fonctionne en fonction de tel stimuli. Cela repose sur l'idée que la pensée est l'effet d'une activité mécanique du corps. Pour Bergson, au contraire, la pensée excède toute activité purement physiologique. Bien sur, il faut un cerveau pour qu'il y ai de la pensée, il est comme un cadre par rapport à un tableau. Le cerveau est donc important. Mais il ne détermine pas à lui seul l'ensemble de l'activité mentale. A partir d'une même réaction du cerveau, plusieurs modes de pensée sont possibles.

Est-ce que vous y voyez plus clair ?

Voir le profil de l'utilisateur http://forumphilo.forumactif.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum