forumphilo

Forum dédié à la philosophie et à l'aide aux devoirs (dissertations et commentaires de textes).


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Savons nous réellement ce que nous désirons?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bonjour, je cherche une aide pour ma dissertation de philosophie
"Savons nous réellement ce que nous désirons?"

J'ai commencé par définir le désir: Donc c'est un sentiment de manque a combler, une envie a satisfaire.
Ensuite j'ai cherché la problématique: La on se demande s'il existe un objet du désir et si nous le connaissons. S'il est possible de satisfaire ses attentes sans désirer autre chose après.
Pour moi, après quelques minutes de réflexion le présupposé serait que non étant donné que nous sommes toujours a la recherche de quelque chose que nous ressentons comme un manque, c'est en prenant conscience de ce manque que le désir se crée donc nous connaissons l'objet du désir mais le désir serait passager, il n'existerait pas de réel objet du désir.

Cependant, après plusieurs heures de recherche, j'ai déduit qu'il existait peut être un objet du désir mais que nous ne le connaissons pas, car comme expliquer pour la question " quel est l'objet du désir" - Lorsque je possède ce que je désire, le désir ne s'éteint pas donc tous les objets qui nous manque révèlerait un unique objet que nous désirons. -

Merci d'avance pour l'aide, car a partir de la je suis perdue

Voir le profil de l'utilisateur

Prof


Admin
Bonjour,

Je remarque que vous avez déjà bien travaillé la notion. Vous avez parfaitement compris la question posée, et vu le thème de l’objet du désir.

C’est très bien, mais vous allez peut-être un peu vite. Définir le désir comme manque est déjà une interprétation du désir qui enferme votre réflexion prématurément (vous pourrez faire évoluer votre définition dans le corps de votre devoir). Car vous en fait quelque chose de négatif. Or il y a peut-être de la positivité dans le désir. Si vous avez un proche, malade, qui ne désire plus rien, sans doute allez- vous vous inquiéter. Peut-on souhaiter à quelqu’un de ne plus avoir de désir ? « Chaque jour, des hommes et des femmes se rendent chez des psychologues pour qu’ils les aident à retrouver du désir dans leur couple » : comment comprendre cette phrase ? Vous voyez, il y a tout un travail sur la notion. Vous pourriez définir le désir de manière plus neutre, comme une tendance consciente vers un objet connu ou imaginé.

Ensuite, à propos de votre réflexion, vous développez des choses intéressantes qui démontrent une bonne connaissance. Mais il y a peut-être un petit défaut qui explique que vous soyez bloquée. Vous êtes allée très vite en partant du principe, d’emblée, que nous ne connaissions pas ce que nous désirons. En cela, vous suivez quelques grands auteurs. Mais ce qui est une conclusion chez ces auteurs, vous en faites un point de départ. Sans doute cela vous aiderait-il de refaire ce chemin. A propos du sujet, vous pouvez essayer de prendre au sérieux ce que nous vous ressentez, ce qui vous semble évident à vous et à tous les autres : l’impression de connaitre ce qu’on désire. Si vous désirez le bac, vous connaissez l’objet de votre désir : c’est le bac. Si vous désirez une voiture, vous savez ce que vous désirez : cette voiture et pas une autre. Si vous avez du désir pour une personne, parce que vous l’aimez, vous connaissez l’objet de votre désir : cet homme et pas un autre, pas n’importe quel homme. Vous ne vous direz pas : je désire ce type, mais dans le fond je m’en moque car je dès que j’aurai assouvi mon désir, je désirerai quelqu’un d’autre, et ce indéfiniment.

Bien sûr, il ne faudra pas en rester à cette vision des choses, mais je pense qu’il est utile que vous réfléchissiez à ces points.
Une problématique possible est de partir de ce paradoxe : il semble évident que nous savons ce que nous désirons car nous désirons toujours une chose précise et déterminé. Mais alors comment expliquer que la possession de ce que nous désirions ne suffise pas à notre bonheur, comment comprendre l’insatisfaction, le passage d’un désir à l’autre ? Il nous faut savoir si le désir est condamné à être multiple, changeant, ou bien s’il est possible de déterminer derrière la multiplicité de que nous désirons, un objet commun à tous ces désirs, autrement dit, d’atteindre un savoir de ce que nous désirons.

Voici quelques pistes. N’hésitez pas à m’interroger à nouveau si vous avez des difficultés ou si vous voulez creuser un point de manière plus précise.

Bon courage !

Voir le profil de l'utilisateur http://forumphilo.forumactif.com
Bonjour,

je voulais juste dire que mon professeur de philosophie n'a pas eu du tout le même point de vue que vous et d'ailleurs je ne le comprends pas. J'avais énormément travaillé sur cette dissertation et je pensais avoir compris le sujet mais lui ne l'a pas ressenti comme cela. J'ai eu 7 et comme commentaire " Le sujet n'est pas du tout assimilé, les connaissances sont inexistantes". J'espère vraiment que tous les professeurs de philo ne verront pas mes copies comme ça parce que je m'implique vraiment pour cette matière. En revanche le bac blanc je pense que je l'ai plutôt bien réussi et comme c'est un autre professeur qui note, en fonction de la note du bac blanc je saurai si je dois m'inquiéter d'avoir un professeur qui a raison sur mon sujet, ou un qui soit vraiment bizarre sur la façon de noter.

Merci en tout cas pour votre aide, elle m'a paru être d'une grande utilité Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum