forumphilo

Forum dédié à la philosophie et à l'aide aux devoirs (dissertations et commentaires de textes).


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Texte de Nietzsche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Texte de Nietzsche le Mar 1 Déc - 14:09

Help,
pouvez vous m'aider à comprendre le texte suivant :

Le plus grand récent événement - à savoir que "Dieu est mort", que la croyance au Dieu chrétien est tombée en discrédit - commence dès maintenant à étendre son ombre sur l'Europe. Aux quelques rares, tout au moins, doués d'une suspicion assez pénétrante, d'un regard assez subtil pour ce spectacle, il semble en effet que quelque soleil vienne de décliner, que quelque vieille, profonde confiance se soit retournée en doute : à ceux-là notre vieux monde doit paraître de jour en jour plus crépusculaire, plus méfiant, plus étranger, "plus vieux". Mais sous le rapport essentiel on peut dire : l'événement en soi est beaucoup trop considérable, trop lointain, trop au-delà de la faculté conceptuelle du grand nombre pour que l'on puisse prétendre que la nouvelle en soit déjà parvenue, bien moins encore, que d'aucuns se rendent compte de ce qui s'est réellement passé, comme de tout ce qui doit désormais s'effondrer, une fois ruinée cette croyance, pour avoir été fondée sur elle, et pour ainsi dire enchevêtrée en elle : par exemple notre morale européenne dans sa totalité.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Texte de Nietzsche le Jeu 3 Déc - 0:12

Prof


Admin
Bonjour,

Ce texte est difficile à comprendre. Il est consacré à l'étude des conséquences de la sécularisation du monde.
Si nous reprenons le texte en le paraphrasant, nous avons :

"Le plus grand récent événement - à savoir que "Dieu est mort", que la croyance au Dieu chrétien est tombée en discrédit - commence dès maintenant à étendre son ombre sur l'Europe".

La nouvelle que Dieu est mort signifie que le monde se sécularise, c’est à dire que la croyance en Dieu n’est plus systématique. Qu’elle est mise en doute, rejetée par une part croissance de la société. Elle signifie que le clergé n’a plus le pouvoir d’autrefois, que la politique s’est émancipée du religieux.

Ensuite :

"Aux quelques rares, tout au moins, doués d'une suspicion assez pénétrante, d'un regard assez subtil pour ce spectacle, il semble en effet que quelque soleil vienne de décliner, que quelque vieille, profonde confiance se soit retournée en doute : à ceux-là notre vieux monde doit paraître de jour en jour plus crépusculaire, plus méfiant, plus étranger, "plus vieux". "

Cette sécularisation rend le monde dans son ensemble différent. Il devient plus vieux en ce sens qu’il retrouve des valeurs antérieurs au monothéisme. Il est plus méfiant en ce sens que la mise en question de la croyance la plus ancrée (celle de Dieu) ouvre la porte a toutes les mises en question.

Enfin :

"Mais sous le rapport essentiel on peut dire : l'événement en soi est beaucoup trop considérable, trop lointain, trop au-delà de la faculté conceptuelle du grand nombre pour que l'on puisse prétendre que la nouvelle en soit déjà parvenue, bien moins encore, que d'aucuns se rendent compte de ce qui s'est réellement passé, comme de tout ce qui doit désormais s'effondrer, une fois ruinée cette croyance, pour avoir été fondée sur elle, et pour ainsi dire enchevêtrée en elle : par exemple notre morale européenne dans sa totalité".

Cet événement est trop complexe pour que nous puissions appréhender toutes ses conséquences car la croyance en Dieu est souvent la base d’autres croyance. Elle est le fondement d’un édifice. La remettre en question, c’est mettre en branle toute cette construction. Nietzsche prend l’exemple de la morale. C’est Dieu qui a toujours été au fondement de la croyance au bien et au mal. Or sans Dieu, il n’y a pas de Bien et de Mal. Et sans Bien et Mal, il n’y a pas de morale…
C'est le sens de la prase de Dostoïevski : si Dieu n'existe pas, alors tout est permis.

Est-ce que le texte vous semble plus clair ainsi ?

Voir le profil de l'utilisateur http://forumphilo.forumactif.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum